Le Bushcraft

Mis à jour : avr. 10


Le Bushcraft est récemment devenu une activité très prisée dans le milieu survivaliste. En effet, le retour à la Nature et aux savoirs faire ancestraux expliquent énormément la popularité de cette activité chez les survivalistes. Nos vies sont aujourd’hui ultra-modernisée, ultra-connectée et surtout vide de sens. Nous avons en effet perdu le lien profond que nous avions avec la Nature. Le bushcraft est alors une activité qui nous permet de revivre avec la Nature. Mais alors qu’est-ce que le bushcraft?


Le Bushcraft est un mot anglais qui combine le mot “Bush” et “Craft”. Le bush en anglais désigne un ensemble de terres sauvages non cultivées. C’est le cas par exemple en Australie avec le “Bush” Australien. En nouvelle Zélande cela désigne la forêt tropicale. Le mot “Craft” désigne l’artisanat ou l’habileté à fabriquer des choses à la main. Si on combine les deux mots le Bushcraft signifie donc l’habilité de survivre et vivre dans un environnement naturel. Pour cela le “Bushcrafter” utilisera des connaissances du milieu naturel dans lequel il se trouve mais aussi des connaissances poussées en fabrication artisanales, en navigation, en chasse, cueillettes, pêches, construction d’abris, et art de faire du feu et de maitriser ce dernier (Canterbury, 2014).


Le bushcraft a ses vedettes. Il y a bien sur beaucoup d’autres auteurs et des centaines de livres sur le Bushcraft. L’essentiel est de savoir avoir du recul et d’adopter des solutions avec lesquelles nous sommes à l’aise.


Une de ces figures est Dave Canterbury qui est notamment l’auteur d’une série de livres sur le Bushcraft. Ses livres sont extrêmement bénéfiques si vous commencez à vous intéresser au Bushcraft. Bushcraft 101” est par exemple un excellent livre pour les débutants. Le livre regroupe en 10 chapitres les fondamentaux du Bushcraft (Canterbury, 2014). Il est disponible en français sur Amazon


Il y a aussi “100 deadly skills, Survival édition” de Clint Emerson qui illustre les différents outils à avoir en fonction de l’environnement dans lequel on se trouve mais aussi des techniques de survie en milieu polaire, désertique, forêt tropicale, étangs, etc. (Emerson, 2016). Ce livre est uniquement disponible en anglais mais il est très facile à comprendre grâce aux illustrations. Vous pouvez le trouver sur Amazon.


Le bushcraft est une activité complexe qui demande des savoirs faire et des savoirs être précis. Bien sur cela demande de se lancer. Le Bushcraft se pratique. Les livres donnent des connaissances mais ils ne remplacent en aucun cas les stages et les expériences personnelles. Un stage doit être la rencontre avec un instructeur mais aussi un groupe de personnes ayant le même objectif.

Un stage de survie doit être au minimum de 7 jours. Il doit comporter plusieurs modules:


  • Faire le point sur le matériel et la préparation: Savoir quoi mettre dans son sac et bien préparer son expédition.

  • L’art du feu: Savoir faire du feu en toute sécurité et apprendre des techniques ancestrales.

  • Filtrer l’eau: Trouver de l’eau, savoir la filtrer et la consommer correctement.

  • Navigation: Savoir lire une carte, utiliser une boussole, utiliser un GPS électronique, s’orienter de jour, de nuit, etc.

  • Chasser/ Cueillir: Savoir se nourrir en situation de survie dégradée en plaçant des pièges. Savoir repérer les traces d’animaux. Savoir au minimum 5 plantes médicinales ou comestibles et savoir les consommer (Techniques de preparation)

  • Abris: Savoir construire un abri de fortune et un abri permanent. Choisir le bon emplacement, choisir les bons matériaux.

  • Utiliser des outils: Utiliser des outils modernes mais aussi savoir fabriquer des outils avec des matériaux naturels.

  • Réaliser les premiers soins: Intervenir sur une personne blessée et savoir prendre en compte les contraires du secourisme en milieu naturel.


En conclusion, le bushcraft doit être une activité connue et pratiquer dans le survivalisme. Il permet de savoir survivre en milieu naturel. Il est intéressant de faire du Bushcraft dans tout type d’environnement. Cela permet d’élargir ses connaissances. À défaut, il faut au minimum savoir survivre dans l’environnement qui nous entoure. Les techniques de Bushcraft peuvent aussi servir à survivre en milieu urbain. La connaissance du feu, de la filtration d’eau sont des éléments fondamentaux à connaitre.

Enfin garder à l’esprit que le Bushcraft n’est qu’un élément de nos préparations. La “fuite en forêt” reste une légende dans les stratégies d’évacuation. Elle demande une logistique complexe et des connaissances infinies et ne peut donc être considérée comme permanente.



Sources:


Canterbury, D., 2014. Bushcraft 101. F+W Media.


Emerson, C., 2016. 100 Deadly Skills: John Blake Publishing Ltd.


AVERTISSEMENT: L'auteur de cet article décline toutes responsabilités en cas de non-respect de la législation en vigueur. Les activités ou méthodes décrites sont 100% légales et se conforment à la législation française en vigueur. Les lecteurs internationaux sont invités à se conformer à la législation de leur pays d'origine.

DISCLAIMER: The author of this article declines all responsibility in the event of non-compliance with current legislation. The activities or methods described are 100% legal and in compliance with current French laws. International readers are advised to comply with the laws of their country of origin.



#Bushcraft #Survie #Nature

41 vues